06 août 2009

03:26

C'est l'heure à laquelle j'ai commencé à écrire cet article. Je vis de plus en plus la nuit ce qui me rappelle la lointaine et peu glorieuse époque où je passais mes nuits à dessiner et mes journées à zombifier dans les couloirs du lycée Pierre de Fermat.

Je ne sais pas s'il faut que je m'inquiète réellement de cette passade nocturne, je sais que je le devrais, en général c'est parce que les choses ne vont pas si bien mais la vie est ainsi, un grand "rollercoaster" de fou furieux qui monte, descend, et prend des fois des virages inattendus, quitte à finir dans le décor.

Je réactive ce blog, en me disant qu'on peut parfaitement mêler vie personnelle et vie professionnelle sur une même page, on y gagne en humanité ce qu'on peut perdre en business. Je me moque réellement du business et de ceux qui le tiennent, j'en ai plus qu'assez de produire des choses médiocres pour des gens trop pressés ou trop peu informés. J'ai trop gardé mon âme pour accepter de chier là où on me le demande.

Cette position radicale est mauvaise pour le business, très mauvaise il paraît. Mais je m'en moque, je préfère faire des choses réfléchies, ripolinées, pensées et repensées, étayées, argumentées plutôt que de badigeonner à grand coup de pixel moche des pages absurdes avec des fonctions à moitié pensées, intégrées parfois par des gens qui ne savent même pas de quoi ils parlent quand ils s'arrogent le droit de foutre votre travail en vrac sous le prétexte que leur solution leur parait meilleure.

J'ai un grand ami qui dit souvent qu'il ne faut pas parler aux gens, en ce sens que les gens ont la fâcheuse tendance à émettre des avis définitifs sur des sujets qu'ils ne maîtrisent pas et leur expliquer en quoi ils se trompent est un gaspillage puisqu'ils restent persuadés de la toute puissance de leur vérité. Autant parler à un poulet ^^

Ainsi donc, expérience intéressante, je vais mêler ma philosophie de bazar à mes travaux, mes espoirs et mes désespoirs au milieu d'informations plus ou moins technologiques. Autant être honnête, c'est plus facile que de tenir trois ou quatre blogs pour moi ;)